Les différents coûts

La classification des coûts s’est fait des critères bien définis et selon les besoins des éléments à analyser.

Les coûts en fonction du champ d’application

Elle peut se faire en fonction de champ d’application : le coût fonctionnel permettant de situer les responsabilités soit à une fonction principale de l’entreprise comme l’approvisionnement, la production, la vente, l’administration ; soit à certaines parties de l’entreprise telle le magasin, l’atelier ou le service. On peut avoir aussi le coût opérationnel se rapportant soit à une opération déterminée soit à un produit particulier.

Les coûts complets et les coûts partiels

On peut aussi avoir une classification en fonction du contenu des coûts : le coût complet où on incorpore dans le calcul les coûts des charges par nature de la comptabilité générale sans aucune modification de valeur. Et le coût partiel qui se calcule en distinguant les coûts variables et les coûts fixes. Les coûts variables sont les coûts liés au volume de production ou de vente tandis que les coûts fixes ou coûts de structure sont ceux indépendants du volume de production ou de vente.

Les coûts réels et les coûts préétablis

Selon la période de calcul, on peut avoir les coûts réels dits aussi coûts historiques et les coûts préétablis. Les coûts réels sont déterminés à partir de dépenses réelles c’est-à-dire des dépenses déjà engagées. Ce sont donc des coûts comptables a posteriori. Les coûts préétablis sont calculés à partir des dépenses estimées pour une période à venir. Ce sont des coûts de référence permettant après comparaison avec les coûts réels de dégager les différences ou écarts utilisés pour contrôler la gestion de l’entreprise. Selon l’optique de leurs calculs, les coûts préétablis sont appelés des coûts prévisionnels, des coûts standards, des devis, des budgets de charges.

Classification des coûts à partir du stade d’élaboration d’un produit

Si on classifie les coûts à partir du stade d’élaboration d’un produit, on obtient par exemple les coûts d’achat qui totalisent les dépenses engagées lors de l’approvisionnement ; les coûts de production qui sont les coûts calculés jusqu’à la production du produit ; et les coûts de distribution qui ne tiennent compte que les coûts engagés lors de la distribution et vente du produit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.